Kacem Wapalek à Unilive

Le rappeur français Kacem Wapalek était l’une des têtes d’affiche du festival estudiantin Unilive le 4 mai dernier. Malgré la pluie et une heure de retard, le Lyonnais a mis une sacrée ambiance au campus lausannois.

La météo alternait entre le bon et le moins bon sur le campus de l’Université de Lausanne, ce qui n’a pas empêché la 5ème édition du festival Unilive de se dérouler, avec ses milliers d’étudiants déchaînés.
La place de l’Internef a vu défiler plusieurs artistes, que ce soit des locaux comme le collectif Nébuleuse, ou des internationaux. C’était notamment le cas de Kacem Wapalek, pour qui le campus lausannois n’était pas une nouveauté. Il s’était en effet déjà produit au bar du Géopolis Zelig, et le rappeur affectionne tout particulièrement l’UNIL : « On est super bien accueillis, à chaque fois qu’on vient ça se passe de mieux en mieux, et là c’est vraiment plus gros que les éditions précédentes que j’avais pu faire. […] La prog’ est vachement variée, on passe de la grosse tech, là qui démarre, en passant par des groupes en acoustique, du hip-hop, franchement c’est vraiment mortel. »

Kacem Wapalek avec l'équipe de Fréquence Banane.

Kacem Wapalek avec l’équipe de Fréquence Banane.

Fréquence Banane a en effet pu rencontrer Kacem Wapalek à sa sortie de scène, après un concert qui devait débuter à 21h30, mais qui a été décalé d’une heure suite à des problèmes de son. Le public, composé en grande majorité d’étudiants, est cependant resté du début à la fin reprenant, pour certains, les titres du rappeur et appréciant les paroles de ce poète du 21ème siècle.
« Je vous salis ma rue », premier album de Kacem, est sorti il y a maintenant un peu plus de deux ans, et s’est trouvé très vite en haut du classement des ventes hip-hop sur internet. Mais le Français ne s’arrête pas à ce succès, puisqu’un nouvel album est en préparation, parallèlement aux nombreuses dates de concert du moment, Wapalek 1er ne se repose pas : « On essaie de se multiplier, mais il y a un temps de récupération surtout pour la voix, au bout 4 dates de suite tu peux pas rentrer le lundi et, avec un filet de voix, enregistrer. Il y a un temps de repos et il faut calculer, ces périodes où on a moins de dates ou plus espacées, parfois devoir refuser des dates. C’est très dur à faire de dire non à une date pour des raisons d’album, mais on est comme des jongleurs, on peut pas avoir trop de balles en l’air en même temps, sinon après les projets aboutissent jamais. »

Kacem Wapalek sortira donc prochainement son nouvel album, on n’en sait pas plus pour le moment, mais ce qui est sûr, c’est qu’on peut espérer le revoir bientôt sur le campus, tant le public l’adore.

Pour écouter l’interview en entier, c’est juste ici :