Cage the Elephant au Dynamo Saal de Zürich

 

Cage the Elephant est un groupe de rock américain venant du Kentucky. Il est composé de deux guitaristes, d’un batteur, de deux bassistes, d’un pianiste et d’un chanteur (Matt Schultz). Depuis leur formation en 2006, ils ont livré quatres albums. Ils étaient lundi soir au Dynamo Saal de Zürich pour jouer leur dernier album, Tell me I’m Pretty, sorti en décembre 2015. Teinté de psychédélisme et de résonances de rock anglais, ce dernier est produit par Dan Auerbach, guitariste et chanteur du groupe de blues rock The Black Keys. Son style est éclectique, sauvage, intense.

Cage the Elephant

Matt Schultz et sa bande, connue pour ses performances live énergétiques, ont été à la hauteur de sa réputation lundi soir. Après avoir enflammé la salle avec quelques uns de leurs nouveaux titres – notamment Mess Around, le premier single de leur dernier album ou Trouble, titre prétendument préféré des fans et que la salle s’est fait un plaisir de reprendre après que le chanteur lui ait tendu le micro – le groupe a joué avec passion tous les grands succès de ses précédents albums. Nommons parmi ceux-là le très rythmé Aberdeen, issu de leur deuxième album Thank you, Happy birthday, le gros titre de ce même album Shake me down, ainsi que Come a little closer, issu quant à lui de leur album Melophobia nominé aux Grammy Award 2015 comme Meilleur album de musique alternative.

Le chanteur dégage une énergie folle. Courant de droite à gauche sur la scène et se jetant même dans le public, il semble possédé par sa musique : impossible de ne pas se laisser embarquer dans son délire ! Le reste du groupe le suit parfaitement bien. L’ensemble est très harmonieux et énergique. Les musiciens ont  livré une performance de qualité, exécutée avec une très grande passion. Le public est sorti ravi !

 

Site de la Dynamo Saal de Zürich : http://www.dynamo.ch.