La révolution silencieuse du post-hardcore

17498990_1729656743992038_6781619103822775345_n

Le post-hardcore est un genre difficile à définir. Les groupes le représentant restent longtemps inconnus du grand public, mais très connus de la communauté écoutant de la musique alternative. 

 

Tout le monde a déjà entendu au moins une fois le groupe Bring Me The Horizon, peut-être même sans le savoir. Leurs albums peuvent chacun se classer dans des genres différents. Ils ont sorti des albums de deathcore, metalcore, rock alternatif, mais un de ces albums, There Is a Hell, Believe Me I’ve Seen It. There Is a Heaven, Let’s Keep It a Secret, sorti en 2010, se classe dans la catégorie post-hardcore. Et de cette manière, ce genre a gagné beaucoup de popularité.
Mais où est-il né? Il faut savoir que le post-hardcore est un dérivé du hardcore, né dans les années 80 aux Etats-Unis. Il est considéré aujourd’hui comme une fusion de hardcore mélodique, de chant emo et peut varier entre le mathrock et le post-rock.

Beaucoup de groupes existent déjà depuis plusieurs années, et sont considérés comme des influences majeures dans ce genre. Notamment La Dispute, Touché Amoré, Defeater, Counterparts, Being As An Ocean.

Aujourd’hui, ce genre est de plus en plus populaire dans le monde alternatif. On l’appelle la musique emo, ironiquement, car les thèmes abordés sont souvent axés sur du cynisme, de la tristesse et de la négativité. Beaucoup de groupes émergent chaque jour sur internet. C’est surtout grâce à la chaîne YouTube, Dreambound, que beaucoup se font connaître. Le but de cette page n’est pas de labeliser les groupes mais de les diffuser, et ça, 100% gratuitement. Certains groupes comme Casey, Hindsight, Ambleside ou encore Acres ont vu leur popularité augmenter grâce à cette plateforme de diffusion.
C’est donc un genre musical grandissant, qui plaira à tous les amateurs de musique alternative.